Besoin d'aide ? Nos conseillers vous répondent au +33 (0)4 221 328 21 | Lun-Ven / 10h-19h | Appel non surtaxé

Santé et climatisation : ce qu’il faut savoir

Santé et climatisation : ce qu’il faut savoir

Date de publication : 31/05/2021

Temps de lecture : 6 minutes

Il existe un grand nombre d’a priori sur les systèmes de climatisation et leur impact sur notre santé. Pourtant, les climatiseurs peuvent être extrêmement bénéfiques et ils participent à l’optimisation de votre confort au quotidien. La gravité des répercussions sur notre bien-être est souvent due à une mauvaise utilisation de ses appareils ou à un manque d’entretien.


Afin d’éviter toutes conséquences néfastes, suivez les conseils des professionnels d’Airton. Découvrez comment profiter de votre climatiseur tout en prenant soin de votre santé.


Table des matières


La climatisation et les chocs thermiques


Disposer d’un climatiseur, c’est avoir un confort supplémentaire lorsque les températures deviennent difficilement supportables. Vous pouvez opter pour un climatiseur traditionnel afin de rafraichir votre intérieur en été, mais aussi pour un climatiseur réversible, dans le but de profiter également d’un système de chauffage en hiver.


Dans tous les cas, il est important de savoir qu’il n’est pas recommandé d’allumer son appareil au maximum afin d’atteindre plus rapidement la température souhaitée. En effet, une différence de température trop élevée entre l’intérieur et l’extérieur de votre logement peut provoquer un choc thermique. Celui-ci peut avoir pour conséquence des maux de tête, par exemple, mais aussi se révéler particulièrement désagréable sur le long terme.


La température idéale de votre climatiseur ? Elle n’excède pas une différence de 8° avec celle du dehors. Ainsi, s’il fait 35° à l’extérieur, il est conseillé d’allumer sa climatisation à 27° environ. Apprenez-en plus dans notre article dédié à cette thématique : Quelle est la température idéale de mon climatiseur? (airton.shop).


L’assèchement de l’air avec un climatiseur


La ventilation est réputée pour assécher l’air. Cela peut donc également être le cas des climatiseurs. Elle peut être notamment être très appréciée dans les milieux humides. C’est, par ailleurs, pour cela qu’un grand nombre d’appareils de climatisation sont équipés de déshumidificateur. En choisissant ce type de modèle, vous améliorez considérablement la qualité de l’air et vous évitez la prolifération de moisissures et d’odeurs nauséabondes.


Le déshumidificateur prévient également les maladies ORL, l’asthme ou encore certains problèmes allergiques.


Néanmoins, il est toujours préconisé d’utiliser ses appareils avec mesure. Un allumage excessif de votre climatiseur à pleine puissance peut occasionner un assèchement de l’air démesuré. Cela aura notamment pour résultat un assèchement des muqueuses. Vous pourrez ainsi ressentir une gêne, ou une irritation, au niveau des yeux ou de la gorge, par exemple.


Eviter la prolifération de microbes


Les voies aériennes sont d’incroyables vecteurs de bactéries, c’est pourquoi il est essentiel de surveiller l’état des filtres de son système de climatisation. Qu’il s’agisse d’un climatiseur mobile ou d’un climatiseur mural, il est impératif de le nettoyer régulièrement afin de profiter au mieux de son appareil.


Effectivement, les filtres des climatiseurs peuvent être de véritables nids à poussières lorsqu’ils sont mal entretenus. Si cela se poursuit, l’air diffusé au sein de votre logement sera empli de ces mêmes particules. Il s’agit pourtant de l’air que vous respirez quotidiennement. Si cela est nuisible pour votre appareil, c’est également dangereux pour votre santé. De même, certains modèles de climatiseurs disposent d’une eau stagnante qui, si elle n’est pas changée régulièrement, peut devenir une source de bactéries.


L’entretien de votre climatiseur est donc primordial. De plus, il est très simple à réaliser et il peut vous éviter un grand nombre de déconvenues s’il est réalisé fréquemment. Pour en savoir plus, lisez notre article sur le nettoyage des systèmes de climatisation sur le blog officiel d’Airton : Comment entretenir un climatiseur ? (airton.shop).


L’impact d’une clim sur la qualité de l’air


Le télétravail étant devenu monnaie courante, il est fondamental de se sentir bien chez soi. Cela passe par le confort thermal, mais aussi par une qualité de l’air optimale. En choisissant un système de climatisation équipé de la fonction « purification de l’air », vous pouvez facilement assainir l’air que vous respirez au sein de votre habitation en un geste.


Ce type de climatiseur peut être utile pour libérer votre maison des substances indésirables qui s’y accumulent. C’est, par exemple, le cas des Composés Organiques Volatiles (COV), mais aussi des particules fines évoquées précédemment comme la poussière ainsi que les pollens, la moisissure ou encore la pollution.


Quelles précautions prendre pour allier santé et clim ?


Pour résumer, il est nécessaire d’utiliser son climatiseur avec mesure. Pour prévenir les risques sanitaires, vous pouvez donc :



  • Opter pour le cache climatisation : s’il est particulièrement apprécié comme dissimulateur afin d’embellir votre extérieur, il permet également de réduire le développement de bactéries au sein de votre appareil.

  • Entretenir votre climatiseur : cela évite la multiplication ainsi que la diffusion des bactéries et des poussières qui pourraient s’y accumuler.

  • Modérer votre utilisation : choisir une température excessive ou allumer systématiquement la ventilation lorsque l’on est chez soi n’est pas aussi confortable qu’il n’y parait. Être mesuré dans son usage est, au contraire, la meilleure façon de profiter de son système de climatisation.



Pour conclure, la climatisation n’est pas nocive pour la santé, sauf si l’on ne respecte pas ses conditions d’utilisation. Au contraire, un climatiseur peut participer à une amélioration de votre qualité de vie, de votre respiration ainsi que de votre bien-être.


Vous souhaitez en savoir plus ? Les professionnels d’Airton se tiennent à votre disposition et répondent à toutes vos questions sur le blog, sur la page Youtube ou encore en les contactant directement.